La santé de mon Jéjé

Publié le 5 Novembre 2012

 

afvd_dip2.jpg

 

Cela fait un moment que j'en parle mais je n'avais encore pas réalisé d'article sur ce sujet.

 

Donc voilà, cela fait des années que mon homme souffre de fatigue chronique. On a d'abord pensé à des soucis d'apnées du sommeil. Il a subit un contrôle une nuit où il devait se brancher à tout un tas d'électrodes. Certes il fait bien des apnées, mais pas assez selon les médecins pour être appareillé et traité pour cette maladie.

 

Son orl lui a alors proposé de l'opérer des cloisons nasales, afin d'élargir le passage de l'air dans son nez et ainsi faciliter sa respiration ( puisqu'il a très souvent le nez bouché ).  Souvenez-vous, je faisais une petite déprime au moment où il était à l'hosto, puis je vous racontais les suites de l'opération, c'était en novembre 2009. Mais cette chirurgie n'a pas vraiment résolu les choses, et il souffre toujours de fatigue, de maux de têtes et autres joyeusetés.

 

Comme Jérome a tendance à grincer des dents, il a consulté un dentiste pour voir si ses problèmes de santé pouvaient venir de là. Il crispe sans arrêt et sans s'en rendre compte les mâchoires, cela peut donner mal au crane  à la longue. Le dentiste lui a donc fait fabriquer une gouttière en plastique dur, il était censé la porter un peu tous les soirs avant de pouvoir dormir avec la nuit. Le souci est qu'il ne s'est jamais vraiment habitué à ce truc rigide et qu'il ne l'a pas vraiment supporté. Du coup on a laissé tomber cette piste mais la fatigue était toujours là.

 

On s'est dit que le soucis venait peut être de ses yeux et qu'il avait besoin de lunettes. Mais comme il faut attendre au moins 1 an pour obtenir un rdv, on n'a pas persévéré dans cette voie.

 

Il a également passé un irm, ou un scanner je ne sais plus, du cerveau pour éventuellement déceler une anomalie dans sa tête. RAS. Retour à la case départ. Je ne dis pas que j'aurais préféré que les médecins lui trouve une tumeur hein ? Je dis juste qu'après plusieurs années d'investigation, nous étions toujours au point mort.

 

Puis il a commencé à avoir mal au dos, de plus en plus régulièrement, de plus en plus intensément. Les rdv d'ostéopathie le soulageait un temps puis ce sont avérés inefficaces. C'est là que notre médecin de famille lui a prescrit un scanner et un irm du dos. Là nous avons ( enfin et malheureusement ) trouvé quelques chose : une double hernie discale sur les vertèbres cervicales 5 et 6. Nous avons donc pris rdv chez un spécialiste à Besançon, mais le temps d'attente était de 3 mois.

 

Il a eu un traitement contre la douleur en attendant mais il était de moins en moins  efficace, alors il a rappelé notre docteur pour qu'elle lui prescrive un traitement plus costaud. Ce qu'elle a fait et elle a aussi téléphoné au spécialiste pour lui prendre un rdv en urgence. 2 jours après, le rdv a lieu. Ma belle-soeur Carine l'accompagne jusqu'à Besançon  ( 1h de route ) des fois qu'il lui fasse quelque chose qui l'empêcherait de conduire. Moi je travaille ce jour là et vu la réaction légèrement flippée des parents de Léa quand je leur ai dit que j'allais emmené leur fille là haut, on a dû trouvé quelqu'un d'autre pour accompagner mon chéri !

 

Le spécialiste étudia les différents examens subi et décida de lui faire une infiltration, 15 jours plus tard. Pendant tout ce temps je précise que Jérome a souffert et ne s'est pas arreté de bosser pour autant, en argumentant que comme son travail n'est pas spécialement physique, il ne se repose pas plus en étant à la maison à se morfondre sur sa douleur. Bon ça peut se tenir.

 

il y a donc 2 semaines, il a eu sa fameuse infiltration. Nous avions beaucoup d'espoir dans ce traitement, sachant qu'elles sont en générale plus efficaces sur les cervicales que sur les lombaires, bref nous étions sûrs d'être enfin arrivé au bout de la galère. SAUF QUE cela n'a pas vraiment marché. Mon homme a toujours mal au dos. De plus, la semaine qui a suivi l'infiltration s'est super mal passée pour lui au travail ( machines en panne, commandes en retard, clients mécontents, chef sur le dos en permanence etc...) bref une semaine pourrie où il rentrait chaque soir à la maison encore plus tendu que la veille. A l'opposé donc du repos préconisé par les docteurs.

 

Aurais-je dû me fâcher avec lui et l'obliger à rester tranquille à la maison ? Je lui ai dit 2-3 fois qu'il devait rester se reposer, maintenant c'est un adulte responsable qui prend ses décisions tout seul, je n'allais pas lui répéter chaque jour de rester une fois sa décision prise.

 

Mardi dernier il a commencé à avoir des fourmillements dans le bras et une insensibilité au niveau de l'avant-bras. Et mal, toujours et encore plus mal. Du dos, la douleur est "descendue" dans son bras. A tel point qu'il est allé carrément aux urgences dimanche matin. Un arrêt de travail de 3 jours lui a été prescrit, ainsi qu'un nouvel anti-douleur qui l'a complètement shooté tout en étant inefficace sur ses douleurs...

 

Ce matin il rappelé le spécialiste. Il a rdv demain après-midi à 15h30. On lui a dit de préparer des affaires si jamais il devait rester hospitalisé pour être opéré de son hernie. Je travaille et ne pourrait pas l'emmener. Demain je dois emmener Bébinou chez sa mamie à Lausanne ( dans la direction opposée donc ) et j'ai rdv pour une nouvelle écho pour ma Cerise demain à 16h. Je ne serais donc physiquement pas vraiment présente.

 

L'espoir de trouver un remède miracle est ce qu'il nous reste dans cette triste aventure. On essaie de rester soudés malgré les difficultés.

 

Je vous tiens au courant bien sûr.

 

EDIT du mardi 06 novembre : on nous a appelé ce matin pour décaler le rdv de 15h30 à demain 13h20. Le spécialiste est malade. Ca m'arrange car je pourrais emmener mon homme à Besançon demain et rester avec lui pendant sa consultation, grâce à ma géniale belle-soeur Carine qui me gardera Barbouille tout l'après-midi. Jérome, lui, doit souffrir une dernière fois mais le bout du chemin se rapproche !

 

 

Rédigé par Sweet mama

Publié dans #Quotidien d'une maman

Repost 0
Commenter cet article

carinette 06/11/2012 12:48

courage, j'espère que ça va allé

Mapu 05/11/2012 22:08

J'ai lu ton article avec attention, souffrant moi aussi d'épuisement chronique depuis quelques années. Que cela vienne du dos paraît fou mais après tout pourquoi pas? J'espère qu'une opération (ou
moins) sera efficace. C'est vrai que vient un moment où presque n'importe quel diagnostic est un soulagement. Déjà c'est bien que tu le prennes au sérieux et que tu le soutiennes dans ces
démarches. Je vous envoie plein de courage et dis à Jéjé que je compatis follement!!! Bisous

laeti 05/11/2012 17:02

J'espère vraiment que cela va donner quelque chose demain qui puisse le soulager. Je le plains sincèrement d'être douloureux à ce point. Il aurait eu droit à bien plus de jours d'arret
maladie!!...
je penserais bien a vous demain et bon courage a toi aussi (c'est vrai que ta robe dans l'article précédent est toute jolie et toi aussi dedans!) Bisous