Réflexion sur le bonheur

Publié le 30 Septembre 2010

 

le_bonheur.jpg

 

La vie, la chance, la fortune, le bonheur, tous ces concepts un peu abstraits m'ont souvent amené à me poser des questions. Je ne me suis jamais considérée  comme quelqu'un de chanceux mais je n'ai jamais non plus éprouvé de sentiments d'insécurité ou de malheur dans ma jeunesse. Je dirais même que de 1 à 10  sur l'échelle de la belle vie, mes frères et moi on devait se situer plus vers les 7-8 tellement on n'a jamais manqué de rien, sans nager dans l'opulence non plus.

Je suis donc partie sur à la rencontre du monde avec une bonne dose de confiance en moi et je me rappelle qu'à l'âge de 20 ans j'éprouvais même un fort sentiment d'invincibilité, comme si la vie m'attendait et que j'allais la bouffer à pleine dents ! J'ai souvent eu l'impression qu'une bonne étoile brillait au dessus de ma tête, qu'elle me protégeait et me guidait.

 

Tout ça c'était avant "le drame" bien évidemment (vous aurez reconnu la phrase mythique de Frank Dubosc là !). En moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, je me suis retrouvée maquée à un pervers narcissique qui tirait sa propre satisfaction dans la destruction de ses proches, sans travail, enceinte d'un enfant moyennement attendu, criblée de dettes etc... J'avais changé de personalité, tellement que je ne me reconnaissais plus, que je m'étais "perdue" en chemin. J'ai bien cru que ma bonne étoile m'avait tout bonnement laché et sans filet de sécurité, je me suis éclatée au sol.

C'est là que je me suis réveillée avec la furieuse envie de reprendre ma vie en main. Bien sûr tout ne s'est pas fait en un jour et il m'a fallut du temps avant d'ouvrir les yeux et de trouver la force et le courage nécessaires pour me débarasser des poids morts qui empoisonnaient mon existence.

 

L'ascension a certes pris plus de temps que la descente aux enfers mais j'en suis sortie. J'ai retrouvé un boulot, sans prétention c'est vrai mais on révise ses ambitions à la baisse quand on revient de loin comme moi. J'ai largué cet "homme" qui après avoir fait chavirer mon coeur à nos débuts, m'a fait perdre la tête sur la fin. Mon fils et moi avons développé une complicité très forte. Grâce à un énorme coup de pouce financier de ma maman (je n'aurais jamais assez d'une vie pour lui dire merci) j'ai pu régler mes dettes et envisager l'avenir pécunier sous un jour meilleur. Et enfin surtout j'ai trouvé un mec en or. 

 

Sans faire la liste de toutes les bonnes choses qui remplissent mon quotidien, je pourrais juste vous dire que ce dont je suis le plus reconnaissante c'est que tous ceux que j'aime se portent bien et qu'ils ont l'air d'être heureux.

Alors maintenant que je sais que la roue tourne, je reste humble et j'évite d'étaler mon bonheur et ma joie à la face du monde. Trop de bonheur pour une seule personne, fatalement ça attire la jalousie mais pire encore, j'ai peur d'attirer sur ma famille et moi le mauvais oeil. Ce que la vie donne, elle peut tout aussi bien le reprendre.

 

Rédigé par Sweet mama

Publié dans #Quotidien d'une maman

Repost 0
Commenter cet article

Magoo 01/10/2010 11:24


ça c'est certain: la vie nous donne des bonheurs qui peuvent disparaître à tout moment... Alors profitons en comme il se doit! C'est clair que tu as eu un parcours cahotique ces dernières années,
enfin, surtout avant Jéjé! Mais l'essentiel est de reconnaître ses défaillances qu'on a pu avoir un jour pour être plus fort dans l'avenir!
Gros bisous Sweet mama!


corinne 30/09/2010 23:45


Ton article m'a beaucoup touchée. Tu n'as pas à culpabiliser de ton bonheur. Tout le monde a des hauts et des bas et n'a pas les mêmes cartes en main pour réussir. Tu as trouvé le bonheur, tu n'as
pas à avoir honte de cela. Les jaloux sont ceux qui regardent ce que tu as de plus qu'eux mais qui oublient de voir ce que tu as en moins. Laisse-les de coté et profite de ce sentiment de
plénitude.


Frédouille 30/09/2010 21:24


Hey Caro!!!

Touchant ton témoignage. Je voulais juste réagir sur le dernier paragraphe : hélas pour toi et pour nous tous, quand "tout roule", il est difficile de le cacher car cela transparait tout
naturellement et de façon instinctive sur toutes nos actions, regards, sourires, avec des proches ou de parafaits inconnus dans la rue...

Un peu comme la pub de ce yaourt "ça fait du bien à l'intérieur et ça se voit à l'extérieur"...;-)

Garde ton peps et prends bien soin de tes hommes

Frédo


anneetfred 30/09/2010 12:43


coucou!!!ben finalement en lisant son récit on ne peut que se dire que c'est en tombant ds le trou que l'on arrive à voir la chance que l'on a maintenant!!!je pense que tout ce qui t'arrives de
bien tu ne le dois qu'à toi et à ta force de caractère!!beaucoup reste ds le trou (ma mère en est un exemple!!) et toi comme moi d'ailleurs on a voulu changer ce destin!!!c'était dur et il y a
encore beaucoup de doute et de peur pr l'avenir mais ce que tu construis maintenant avec ta maison, ton loulou et tes 2 bébés ça restera à vie ds ton coeur!!!!et c'est sur que ça durera ds le
temps!!!!bizz anne


Sweet mama 30/09/2010 17:48



Lol non non je t'assure qu'il y en a d'autres à qui tout sourit sans tomber dans la galère ! Mais on ne sait vraiment la valeur des choses que quand on a galéré pour les obtenir.